Faits divers

Encore plus fascinant que vous pourriez l’imaginer!

La nature est abondante au Nouveau-Brunswick, la plus grande des provinces maritimes (73 440 km2). Le mont Carleton, la plus haute montagne de la province avec ses 820 m (2690 pi), fait partie de la chaîne des Appalaches. Il est au cœur du parc provincial Mont Carleton, dans le nord du Nouveau-Brunswick.

Le Nouveau-Brunswick est la seule province officiellement bilingue du Canada : 33 % de ses 729 997 habitants (recensement de 2006) sont francophones. La province compte huit grandes villes dont Fredericton, sa capitale. En voici la liste.

Saint John 68,043
Moncton 64,128
Fredericton 50,535
Dieppe 18,565
Miramichi 18,129
Edmundston 16,643
Bathurst 12,714
Campbellton 7,834

 

Histoire et symboles

               

Origine du nom

Le nom Nouveau-Brunswick tire son origine du duché de Brunswick en Allemagne, une des possessions du roi George III de Grande-Bretagne en 1794, l'année où la province à été fondée.

Drapeau

Inspiré des armoires provinciales, le drapeau du Nouveau-Brunswick a été adopté en 1965. Le galion, sur fond jaune, qui navigue sur des flots bleus et blancs reflète l'importance de la construction navale dans la province. Le lion dans le haut représente les liens qui unissent el Nouvea-Brunswick et l'Angleterre. ;
 

Les armoiries

Le blason des armoiries a été adopté par décret par la reine Victoria en 1868. Il évoque l'emplacement maritime de la province et un riche héritage dans kla construction navale, la vie et le commerce maritimes. le lion symbolise les liens qui unissent le Nouveau-Brunswick, l'Angleterre et le Royaume-Uni. les autres éléments des armoiries ont été attribués par la reine Élizabeth II en 1984, lors de sa visite dans la capitale, Fredericton.
 

Fleur emblème du Nouveau-Brunswick

La violette cucullée (Viola cucullata) est une vivace qui fleurit de mai à juillet. Elle a été adoptée en 1936, à la demande du Women's Institute.

Arbre emblème du Nouveau-Brunswick

Le sapin baumier (Abies balsamea) a été proclamé symbole officiel du Nouveau-Brunswick le 1er mai 1987. Aujourd’hui, il revêt une importance particulière dans les industries de l’exploitation forestièreet des pâtes et papiers et figure parmi les meilleurs arbres de Noël sur le marché. De plus, il s’adapte facilement à différentes conditions de croissance.
 

Oiseau emblème du Nouveau-Brunswick

La mésange à tête noire a été proclamée oiseau emblème du Nouveau-Brunswick en août 1983, à la suite d’un concours organisé par la Fédération provinciale des naturalistes. Petit oiseau peu farouche et acrobate, la mésange se distingue par sa huppe et sa bavette noires, ses joues blanches et ses flancs couleur chamois. Son cri distinctif « chickadee-dee-dee » se fait entendre à longueur d’année. Son sifflement aigu et clair « phe-be, phe-be-be » signale l'arrivée du printemps.
 

La mouche

La mouche pour la pêche au saumon atlantique appelée « Province pittoresque » a été conçue par Warren Duncan. Elle est composée d'un ferret doré, symbolisant la valeur du saumon de l'Atlantique pour le Nouveau-Brunswick; d'un talon en soie floche de couleur verte en l'honneur de la crosse de fougère; d'une queue de plumes d'oie d'un rouge assorti au drapeau du Canada, représentant le lien du Nouveau-Brunswick avec le reste du pays; d'un corps rouge canneberge, l'une des couleurs officielles du Nouveau-Brunswick; de côtes formées d'un fil métallique lamé, ovale, de grosseur moyenne et de couleur or; d'un hackle jaune citron, qui est la couleur de fond du drapeau du Nouveau-Brunswick; d'une aile faite de poils de l'ours noir; et d'une tête noire.

Le Tartan du Nouveau-Brunswick

Le Tartan du Nouveau-Brunswick est une création des artisans Loomcrofters de Gagetown (N.‑B.) et a été adopté officiellement en 1959. Il est enregistré à la cour du Lord Lyon, maître des Armes d'Écosse. Entrelacés dans le motif se trouvent le vert des forêts, le vert des prairies, l'azur de la mer et des rivières, le tout parsemé d'or, symbole de la richesse potentielle de la province. Les carrés rouges représentent la loyauté et le dévouement des premiers colons loyalistes et du Royal New Brunswick Regiment.
 

 

Renseignements et images : Communications Nouveau-Brunswick (www.gnb.ca/cnb)